Contenu

> Prix départemental d’histoire locale (2011)

Pierre DESNOS a été convié sur le plateau de "L’Invité d’Yvelines Première" pour présenter les Petite et Grande histoire des forêts de Versailles et Fausses-Reposes., et préciser son travail d’historien.

Cet ouvrage a été écrit en collaboration avec son ami Louis-Etienne BECHU (éd. Association des amis des forêts de Versailles et Fausses-Reposes).

L’ouvrage retrace « l’évolution de deux forêts yvelinoises, des origines à aujourd’hui ».

Ce livre a reçu le prix départemental d’histoire locale 2010.

A noter que la Mention spéciale a été attribuée à Thierry Liot pour Rambouillet au XVIIIe siècle (éd. PARR).

 [1]http://www.yvelines1.com/2011/06/01...

Pour mémoire, extrait du site :

Pierre Desnos dit avoir reçu sa récompense « comme un gamin ». Sur les 43 candidats en lice, lui et son ami Louis Etienne Béchu sont arrivés en tête de liste des 17 prix décernés. Traducteur pendant près de 34 ans, l’ingénieur de formation a attendu l’âge de la retraite pour faire ce dont il avait véritablement envie : se consacrer à ses deux passions, l’histoire et l’écriture. « On a beaucoup ri avec Louis-Etienne, a déclaré Pierre Desnos sur le plateau d’Yvelines Première, mais on a fait ce livre par passion, pour sensibiliser les gens à la beauté de ces forêts ».

Les deux collaborateurs de l’association des amis de forêts Versailles et Fausses-Reposes ont cherché à mettre en exergue l’histoire de l’empreinte des hommes sur les forêts. Au-delà de tout aspect historique, leur travail de recherches est empreint du contexte politique, économique et social des différentes époques couvertes. L’ouvrage commence aux « premières traces de l’homme il y a 6 000 ans », traverse les 12ème et 18ème siècles marqués par un important basculement démographique et la révolution de 1789, pour prendre fin de nos jours. Le premier prix yvelinois d’histoire local met en lumière l’impact de l’action des hommes sur les forêts à travers l’histoire. « Il faut savoir que Versailles est né de la passion des rois pour la chasse », a précisé Pierre Desnos sur le plateau d’Yvelines Première.

Louis Etienne Béchu et Pierre Desnos ont travaillé à partir d’interviews et des archives départementales des Yvelines qui, d’après le second, figurent parmi « les plus riches et les plus belles de France ». Après une collaboration de cinq ans, l’ex-traducteur de profession a exprimé son plaisir de rechercher des anecdotes à deux, pour ne pas que Petite et Grande histoires des forêts de Versailles et Fausses-Reposes ne soit purement administratif. « Louis Etienne Béchu est très souple dans le travail », a-t-il souligné.

Pierre Desnos se penche actuellement sur la rédaction d’un troisième ouvrage. Il a annoncé sur Yvelines Première s’être plongé dans l’histoire d’un quartier périphérique de Versailles : le secteur Jussieu Petit Bois Picardie. « On y trouve un milieu ouvrier, une petite et moyenne bourgeoisie, j’aimerais savoir comment tout cela a évolué », a-t-il annoncé sur le plateau de L’Invité. Après l’histoire des forêts yvelinoises, c’est au tour de la population versaillaise de passer au crible de l’analyse de Pierre Desnos.

[1] Lien vers le site où texte et vidéo témoignent...